Angèle Botbol
Thérapeute Psycho-corporelle Paris 10
et Développement personnel

Mes articles

Dans mes précédents articles « Lâcher la raison pour accéder  à la résonance », il était question de « Raison » et de « Résonance » mais avant d’accéder à la résonance, nous avons absolument besoin de nous ancrer, de nous enraciner.

Si nous prenons l’exemple de la construction d’une maison (comme la construction de notre MOI), il n’est pas envisageable d’installer les fenêtres, le toit, la déco, avant que les fondations ne soient construites.

La structure de notre être s’apparente aux fondations de notre maison. Elles doivent être stables, bien équilibrées et absolument bien ancrées au sol. Et pour cela notre Logos, notre raisonnement permet la réalisation. Il est le verbe créateur et nous permet de nous structurer.

Le logos porte en lui un pouvoir immense, il est intelligence, il permet de faire la transition entre la matière et l’esprit, il relie, inspire les actes et ensuite l’action permet au ressenti de s’élaborer.

Arche De Pierre, Coucher De Soleil

Le Logos est en étroite corrélation avec l’éros et les deux constituent et permettent la Vie.

Dans mon précédent article, nous avons mis en lumière le piège de l’enfermement du raisonnement, c’est pour cela que le couple logos/éros doit être harmonisé.

L’éros nous donne l’accès à la résonance, c’est la pulsion de vie. L’éros dans notre maison en construction, serait la déco, les éléments qui vont donner vie à cette maison, le foyer chaleureux. L’éros réactive l’intuition, la sensation, l’amour, la beauté.

Quand il y a déséquilibre, notre pensée prédomine et nous nous sentons coupés de notre corps et de la matière. Dans le cas contraire, nous pouvons être éthérés (aussi coupés de notre corps), évaporés et parfois perdus dans le « tout spirituel », déconnectés de nous-même. C’est souvent la matière qui nous rappelle à l’ordre pour revenir dans notre corps soit par des problèmes matériels à résoudre, soit par la maladie…

 «  Pour être heureux, il faut être pleinement incarnés dans la matière.» Cela ne veut pas dire « dépendant de la matière », car nous l’avons transcendée et avons complètement accepté notre incarnation.

L’axe logos /éros se doit d’être équilibré pour se sentir, entier, complet, unifié et libre. Tout un programme !

 

Article publié par Angèle Botbol

(Si vous souhaitez partager cet article, merci infiniment d’en garder son intégralité et de mentionner le nom de l’auteur).


Articles similaires