Angèle Botbol
Thérapeute Psycho-corporelle Paris 10
et Développement personnel

Mes articles

Partie 1 sur 4 - Parlons un peu de la raison,

Tout ce qui est cadré, un début, une fin, souvent liée au savoir, démontrer. Son socle est posé sur le besoin de sécurité, elle est basée sur les peurs et le contrôle. C’est tout un environnement dans lequel nous avons grandi qui peut faire qu’inconsciemment nous sommes quasiment que dans la raison, notre monde est rationnel, cartésien.

Je ne parle pas ici de « vouloir avoir raison », mais d’un fonctionnement lié au raisonnement, il est cloisonné, comme une barricade, un sentiment d’enfermement. Comme un oiseau qui a toujours vécu dans une cage et qui ne se rend pas compte qu’il est enfermé. Quand on lui ouvre la porte, souvent, il ne sort même pas, ou bien il sort et s’empresse de revenir, il revient dans ce qu’il connaît. 

Ce sont aussi des habitudes, de la rigidité. C’est une forme de prison mentale, la peur de lâcher l’inconnu par besoin de se sécuriser. Nous restons dans ce fonctionnement, parce que nous ne connaissons pas autre chose. Nous avons besoin de lâcher, sortir de cette cage car tant que nous restons dans la peur nous ne pouvons pas être libre.

Cela ne veut pas dire qu'il faille rejeter le raisonnement, nous en avons besoin, mais il est nécessaire aussi de contacter notre résonance afin d'être plus équilibré. Il s'agit de trouver l'harmonie entre notre logos (fonction de pensée) et notre éros (fonction de sentiment).

Dans les prochains articles, je vais développer : La Liberté, La Résonance et Le Champ des Possibles.

Article publié par Angèle Botbol

(Si vous souhaitez partager cet article, merci infiniment d’en garder son intégralité et de mentionner le nom de l’auteur).


Articles similaires